Infrastructure 101 solutions

La dimension « Infrastructure » est certainement la dimension la mieux représentée dans le domaine de l’open source avec des centaines voire des milliers de logiciels disponibles. C’est d’ailleurs de cette « dimension » que les projets open source sont nés avec des produits majeurs tels que le serveur http Apache, utilisé dans une majorité de serveur Web, les systèmes d’exploitation Linux, l’outil de supervision Nagios, etc. Les catégories de cette dimension posent les bases d’une bonne infrastructure capable d’accueillir les meilleures applications dans des conditions optimales.

Développement et couches intermédiaires 133 solutions

La dimension « Développement et couches intermédiaires », comme son nom l’indique, présente toutes les solutions utiles aux fonctions de développement, que l’on trouve habituellement entre les couches Infrastructures et Applicatives. C’est également une dimension particulièrement bien fournie en produits open source.
On constate ainsi qu’au-delà des applicatifs tels que les CMS, les boutiques e-commerce, les solutions de gestion documentaire… l’open source dispose d’un large panel de logiciels permettant le développement comme Eclipse, par exemple, ou les frameworks tels Symfony ou Django. Notons que certains outils, comme les annuaires ou les bases de données, auraient également pu être rangés dans la dimension Infrastructure.

Applications 120 solutions

La dimension « Applications », présente toutes les solutions couramment utilisées par les utilisateurs finaux des entreprises. Ils disposent généralement d’interfaces soignées loin des lignes de commandes fréquemment disponibles parmi les logiciels de la dimension « Infrastructure ».
Une grande majorité de ces outils est développée par des éditeurs ; contrairement aux outils d’infrastructure, majoritairement communautaires. Ces éditeurs ont choisi le modèle open source pour diffuser leur solution – leur modèle économique est la plupart du temps basé sur le support voire la garantie des produits en question. Ces outils jouent un rôle clé dans l’adoption de l’open source par le plus grand nombre en présentant des applicatifs de qualité au périmètre très large.
Aujourd’hui, il n’existe presque plus de catégories qui ne seraient pas représentées par l’open source. Même dans des domaines pointus comme la gestion de bibliothèques ou le décisionnel, des solutions libres sont disponibles.