Retour sur l’Open Source Job Report 2017 de la fondation Linux

12/09/2017
logo de la fondation Linux

Publié au mois d’août, le rapport sur l’emploi dans le secteur de l’open source produit par la Fondation Linux et Dice analyse les données collectées auprès des professionnels de l’open source.

Cette enquête a été réalisée ce mois de juillet auprès de managers de différents types d’organisation, grands groupes, petites et moyennes entreprises, des organisations non gouvernementales ainsi que des agences de recrutement. Sur près de 280 organisations répondantes, 77 % sont nord-américaines et 10 % européennes et emploient au moins un professionnel de l’open source. Plus de 1800 professionnels de l’open source ont aussi répondu au sondage. 77 % d’entre eux ont une expérience du secteur de plus de trois ans.

Synthèse des résultats

Le rapport conclut que notre monde est de plus en plus tourné vers l’open source. La liste des géants de la technologie qui ouvrent leurs codes est de plus en plus longue et arborent des noms prestigieux comme Google, Twitter, Facebook, eBay, Pinterest ... Android domine le marché des smartphones et les constructeurs automobiles se réunissent pour normaliser Linux, de la voiture autonome au divertissement embarqué. Cela entraîne plus de possibilités pour les professionnels de l’open source avec des entreprises qui s'efforcent de réduire le temps de commercialisation des produits innovants. Les résultats de l'enquête sur les emplois en Open Source de 2017 soulignent aussi le zèle des employeurs à rechercher des talents du libre dans un marché très tendu.

Les chiffres clés pour les recruteurs

  • 58 % des gestionnaires d'embauche disent qu'ils embaucheront plus de professionnels de l’open source au cours des six prochains mois
  • 67% des gestionnaires affirment que le recrutement des professionnels de l’open source

augmentera plus que les autres domaines de leur entreprise. Cela représente une augmentation de deux points depuis le précédent sondage.

Les facteurs de déclenchement déclarés de l’embauche sont liés :

  • pour 60 % à la croissance de l'entreprise,
  • pour 42 % à l'utilisation croissante de technologies open source et de sources libres,
  • pour 30% au cœur de leur activité de l’entreprise.

Les répondants pouvaient choisir plus d'une réponse.

Un nombre croissant d'entreprises (60 %) recherchent des emplois à temps plein, soit une augmentation de 7 points de pourcentage en un an.

La conjoncture globale est cependant assez morose, avec une certaine incertitude économique : 43 % des gestionnaires déclarent qu’elle les incitent à embaucher davantage. Ils étaient 57 % en 2016.

Les difficultés de recrutement sont toujours présentes : 89 % des gestionnaires déclarent qu’il est difficile de trouver un profil regroupant les expériences et compétences recherchées. Ils étaient 87 % l'année dernière.

Les chiffres clés pour les professionnels

Du côté des professionnels 86 % croient que la connaissance de l'open source est un avantage dans l’avancement de leur carrière, et 52% disent qu'il serait facile de trouver un autre emploi. Seulement 27 % déclarent ne pas avoir reçu d'appel de recrutement au cours des six derniers mois.

Le taux de chômage technologique étant stable à environ 2,5 %t, les employeurs s'accrochent aux talents une fois qu'ils les ont dénichés. Le taux de chômage des développeurs est particulièrement bas : 1,2 %.

Concernant les postes non techniques, la situation est particulièrement délicate. L'année a commencé avec une hausse du taux de rotation, signalant que les professionnels de l'informatique se sont sentis confiants dans leur capacité à trouver de nouveaux postes.

L’ intégralité du document est téléchargeable ici.

comments powered by Disqus
top