Logiciels libres : la Corée du Sud s'inspire de la France et des Pays-Bas

03/06/2014
Open source logo

Le gouvernement sud-coréen organise aujourd'hui même une rencontre portant sur l'usage de solutions open source, à laquelle ont notamment été conviés des spécialistes de l'informatique travaillant pour la Gendarmerie française et la municipalité hollandaise de Ede.

La Corée du Sud a pour projet d'étendre son utilisation des logiciels libres et open source. Le pays examine également la possibilité que l'une des sociétés pharmaceutiques du pays, Bukwang, utilise, développe et distribue ce type de solutions.

L'atelier de travail mis en place par le gouvernement sud-coréen en ce 3 juin 2014 à Séoul vise ainsi à tirer profit de l'expérience française et néerlandaise en matière de migration vers des logiciels open source, indique Joinup. Y participeront donc Stéphane Dumond de la Gendarmerie française, qui évoquera la migration de la structure vers l'open source, ainsi que Bart Lindeboom de Ede, qui exposera la stratégie de standards ouverts mise en place par la ville.

La Gendarmerie française avait en effet indiqué fin 2013 que l'usage de postes de travail sous système d'exploitation libre avait permis d'abaisser de 40% le coût du cycle de vie de ce secteur.

La commune de Ede, pour sa part, s'était illustrée en déclarant disposer de coûts informatiques de 24% inférieurs à ceux des autres villes du pays grâce à l'adoption de nombreuses solutions open source.

comments powered by Disqus
top