Libre Office et ODF pour la défense italienne

16/09/2015
Ministère italien de la Défense

Non, il ne s’agit pas les codes du mur de la squadra azzura, mais bien du ministère de la défense italien. Ce dernier a décidé d’adopter la suite bureautique Libre Office et son format ouvert standardisé ODF.

Alors que l’OTAN renouvelle son partenariat avec Microsoft sur la cybersécurité avec un volet d’accès aux codes sources des produits de la firme de Redmond pour améliorer la sécurité, minimiser les conséquences des failles et garantir l’absence de backdoors dans les logiciels (!), le gouvernement italien débarque la firme de son ministère de la défense.

Le Ministère italien de la Défense va donc basculer ses applications bureautiques vers Libre Office et plus généralement vers le format Open Document Format, tout comme les administrations britanniques. Bien que Microsoft continue sa campagne de communication sur les revers de certains territoires dans l’adoption de solutions open source, argumentant que le coût d’usage des produits de la société est inférieur aux solutions libres, l’Italie semble bien décidée à franchir le rubicond.

L’association LibreItalia a donc passé un accord avec le gouvernement pour installer la suite bureautique Libre Office et assurer la formation des formateurs sur ces logiciels. Le début des travaux est prévu pour le mois prochain avec des cours en ligne pour une migration totale vers la fin de l’année prochaine.

Bientôt près de chez vous ?

La suite d’annonces équivalentes formulées par de nombreux pays comme le Royaume-Uni, l’Espagne, l’Allemagne ou la Hollande nous ramène inexorablement à la situation hexagonale. Depuis ce printemps et la révision du référentiel général d’interopérabilité des systèmes (RGI v2 pour les intimes), la guerre fait rage entre la DSI de l’État et les éditeurs de logiciels propriétaires au sujet de l’adoption du format ODF.

Source : ministère italien de la Défense

comments powered by Disqus
top