La librairie du Vatican choisit l’open source

18/05/2015
logo open source

Lors de la conférence EMC World, la librairie Vaticane a récemment expliqué son choix d’utilisation des technologies open source pour une meilleure sauvegarde des manuscrits.

Selon Luciano Ammenti, CIO de la librairie vaticane : « les formats de fichier open source sont les seuls fiables pour l’humanité et la préservation de l’histoire à l’ère numérique ». Ammenti tenait ces paroles lors d’une conférence de presse de la conférence EMC World, se fondant sur l’expérience de digitalisation de plus de 80 000 manuscrits par le Vatican.

La libraire du Vatican est une bibliothèque de conservation qui de préserver notre l’histoire de l’humanité. Après avons essayé d’étendre le nombre de salles de lectures disponibles pour le public, le vatican a réalisé que ce nombre de ne serait jamais suffisant. Avec plus de 82 000 manuscrits, seule une faible partie pouvait être consultée.

Pour contourner ce problème, ces dernières années, le vatican s’est concentré sur la conservation en format numérique des manuscrits.

Le choix du format

La principale question qui s’est posée au début du projet était la question du format de sauvegarde des textes. Le vatican voulait s’assurer que ces formats puissent être lisibles durant les cinquante prochaines années.

Luciano Ammenti a expliqué lors de la conférence comment la librairie du Vatican a choisi a opté pour un outil open source indépendant de toute plateforme propriétaire. La librairie a alors sauvegardé les manuscrits sous un format image, considérant ce choix plus pérenne. Le format populaire TIFF a été rejeté par ce qu’il n’est pas open source d’une part, et n’a pas été mis à jour depuis 1998. Par ailleurs ce format 32 bits n’était pas compatible avec l’imagerie 3D, utile pour préserver des informations spécifiques aux manuscrits (textures, etc.). La librairie a alors adopté le format FITS, un format 64-bits open source, régulièrement mis à jour et prêt pour la 3D. Ce format permet de sauvegarder toutes les informations nécessaires.

Luciano Ammenti a enfin ajouté que la librairie du Vatican a considéré la même approche open source pour le stockage et la distribution des données avec l’utilisation des technologies ViPR combinée avec Hadoop.

 

Source : http://www.v3.co.uk

comments powered by Disqus
top