L'état ouvre un forum pour améliorer la situation du libre dans l'administration

15/02/2016
logo République Française

Le portail gouvernemental Etalab ouvre un forum dédié aux contributions et retours d'expérience avec les logiciels libres dans l'administration.

Depuis quelques semaines les signaux envoyés par l'état sur la situation du logiciel libre sont bien contradictoires. D'un côté la loi numérique retire l'obligation de privilégier les solutions open source et le Conseil National du Numérique voit le nombre de représentants du libre se réduire à peau de chagrin , de l'autre le socle des logiciels libres préconisés par la DINSIC est renforcé. Dernier signal en date : la création d'un forum dédié aux contributeurs du logiciel libre dans les administrations par le portail gouvernemental Etalab.

Une première étape vers un l'établissement d'un écosystème cohérent ?

Un des problèmes soulevés par la DINSIC et ses différents groupes de travail est la formalisation des contributions et plus généralement du dialogue entre les contributeurs employés au sein des administrations et les communautés du logiciel libre. Forum.etalab.gouv.fr semble être une première réponse à cette problématique, facilitant pour les utilisateurs et contributeurs du logiciel libre dans les administrations l’échange des idées et des retours d’expérience.

Le forum veut parcourir plusieurs thèmes, dont la valorisation des contributions aux logiciels libres et la création de répertoires de publication dédiés au secteur public. Sans jeter un pont vers les communautés extérieures à l'administration, il a pour objectif de réunir les utilisateurs et contributeurs des divers ministères et collectivités en un même lieu.

Le blog Etalab annonce ce forum comme une première étape « d’une démarche visant à développer le pouvoir d’agir des acteurs du logiciel libre au sein de l’administration ». Il sera complété par des ateliers ouverts organisés pour permettre de recenser et évaluer les logiciels et autres solutions techniques dans l'objectif (hypothétique) de la mise en place d'un gouvernement ouvert.

Source : www.modernisation.gouv.fr

comments powered by Disqus
top