Ghostery devient open source

13/03/2018
logo ghostery

L'extension Ghostery sert à bloquer l'action des trackers sur les pages web. Elle est dorénavant open source et fait ainsi taire les critiques sur le manque de transparence de son fonctionnement.

Le respect de la vie privée sur la toile est un des enjeux les plus critiques de la sphère numérique, se heurtant à un nombre croissant de processus à visée publicitaire. De la mesure du trafic d’un site à la création de contenus publicitaires ciblés, les outils de tracking sont présents dans chaque recoin de nos expériences de navigation. La riposte est maintenant bien connue : l’utilisation d’extensions spécifiques pour les navigateurs pour limiter l’effet de ces mouchards voir les bloquer complètement.

Ghostery est une extension se présentant comme « une extension de navigateur qui vous permet de gérer les mouchards présents sur un site web, pour une expérience plus propre, plus rapide et plus sécurisée ». Elle vient d’être publiée en open source sur la plateforme GitHub.

Contributions et transparence

« Un code source ouvert permet au public de voir comment Ghostery fonctionne et quels types de données sont transmises, une caractéristique en phase avec les valeurs que nos produits incarnent – transparence, perspicacité et contrôle », indique Cliqz, la société qui possède Ghostery. Cette dernière est la propriété à la fois de Hubert Burda Media et de la fondation Mozilla. La société ajoute : « Cette démarche démontre l’engagement de Ghostery envers la transparence, en donnant au public les moyens de voir comment Ghostery fonctionne et quels types de données il collecte, ainsi que la capacité de contribuer à son code source ». Une belle manière de répondre aux critiques que les utilisateurs ont pu formuler il y a quelques mois sur le fonctionnement de l’extension, considérant cette dernière parfois permissive envers certaines régies publicitaires.

comments powered by Disqus
top