DeepMind libère sa bibliothèque de réseau neuronal orientée objet

14/04/2017
logo Deepmind

Deepmind, la filiale de Google en charge du projet d’intelligence artificielle TensorFlow annonce la publication en open source de Sonnet, sa bibliothèque de réseau neuronal orientée objet.

Faciliterl’édificationde réseaux neuronaux complexes

Dans un billet de blog, Deepmind explique que Sonnet n’a pas vocation à remplacer le projet TensorFlow et déclare que « la bibliothèque utilise une approche orientée objet, similaire à Torch / NN, permettant de créer des modules qui définissent le passage en avant de certains calculs ». Sonnet se positionne donc comme une bibliothèque de plus haut niveau, en cohérence avec les travaux de recherche de DeepMind. Particulièrement, la bibliothèque optimise les possibilités d’alternance entre différents modèles d’apprentissage afin de faciliter la mise en place des protocoles expérimentaux. Pour ce faire, l’équipe de développement a d’ailleurs modifié TensorFlow pour faciliter l'examen des modèles en tant que hiérarchieset a ajouté une transparence au partage des variables.Deepmind explique que Sonnet facilite la réutilisation des codes et la modularité des modèles.

Sonnetrestespécifiquementconçuespécifiquement pour fonctionner avec TensorFlow etn’empêche pas d'accéder aux détails sous-jacents tels que Tensors et les variables système.De plus, la bibliothèque permet une exécution dans des infrastructures de Tensors arbitraires, exploitant ainsi de nouveaux cas d’utilisation. La bibliothèque offre une plus grande souplesse d’utilisation, permettant à des modèles écrits dans Sonnetd’être mélangés librement avec le code TensorFlow brut dans d'autres bibliothèques de haut niveau.

La première étape d’une série d’amélioration

Dans son billet, DeepMind annonce aussiqu’il ne s’agit là que du début d’une série de publications pour Sonnet: « nous allons régulièrement mettre à jour notre dépôt GitHub pour qu’il puisse correspondre à notre version maison ». Les ingénieurs assurent qu’ils ont de nombreuses idées de fonctionnalités sur lesquelles ils travaillent d’ailleurs et qui seront disponibles pour la communauté une fois qu’elles seront finalisées. On ne peut être que conforté dans cette annonce aux vues des dernières publications de Deepmind. Les deux dernières annonces concernaient alors l’usage de l’intelligence artificielle dans les jeux vidéo via le projet DeepMind Lab et une API open source pour permettre la recherche sur StarCraft II.

comments powered by Disqus
top